Touren  Berichte  Login ?

Sentier des Choucas

Début de la canicule, la journée sera donc belle et chaude. Ô le doux prétexte pour s'attabler exceptionnellement trois fois au bistro dans la journée et ingurgiter jusqu'à 5dl de boisson rafraichissante par halte ! Premier verre en attendant le train qui nous mène de Rossinière, où nous avons laissé nos voitures, à Château d'Oex. Quelques roulis plus loin nous voilà projetées (féminin pluriel car c'est un LundiX sans homme) brièvement dans le train mythique Belle Epoque qui relie Montreux à Zweisimmen. Nous nous abstenons du service bar et minaudons en tenue de randonnée dans cette ambiance romantique et charmante à souhait.

C'est une bonne entrée en matière pour un parcours qui égrainera ses surprises. Le dénivelé avoisinera les 1200m pour une distance de 13,4km. Nous monterons donc à la pointe de Cray en passant par le sentier botanique des choucas. Si l'oiseau de suie ne fait pas rêver, les plantes colorées, elles, nous attirent et nous ne manquerons pas d'en voir. La fraîcheur des sous-bois laisse place à un chemin escarpé avec quelques passages acrobatiques munis d'échelles ou de chaînes bienvenues pour se hisser 350m plus haut à la cabane des Choucas (1545m). On la devinait dès le départ à la verticale de nos têtes, flanquée de son drapeau et d'une terrasse panoramique dotée d'une vue splendide sur la vallée de la Sarine et les plus renommés sommets alpins. Une fois sur place la pause banane et boisson s'impose. Quelques chants d'oiseaux troublent à peine le silence du lieu.

De là, des panneaux botaniques jalonnent le parcours au cours d'une ascension plus modérée en balcon. La flore d'alpage est variée et encore abondante en ces premiers jours d'été. Patricia nous aide à reconnaître la campanule en thyrse dans sa robe jaune crème, le myosotis alpestre et la primevère farineuse. Plus on monte, plus le site foisonne de narcisses qui mettent en valeur Orchis et Trolles aux couleurs intenses. Nous respirons à plein nez avec bonheur. 

A distance, des chiens veillent sur les brebis et leurs petits ; moitié rassurées nous échangeons sur la manière de se comporter face à ces patous. Mais tout va bien, ils sont derrière les barrières. Certaines n'ayant plus l'énergie d'aller au sommet préfèrent redescendre sur Rossinière depuis Cray du Milieu et dîner en chemin. Nous sommes donc 7 à atteindre le sommet et y pique-niquer. La quiétude du coin nous inspire quelques mouvements de Yoga des épaules. Ainsi relaxées nous empruntons une variante à l'itinéraire initialement prévu en passant par Mont Dessus et Mont Dessous comme nous l'avait vivement recommandé le gardien de la cabane des choucas. Ainsi nous découvrons le Jardin des Monts, une herboristerie de montagne qui s'étale sur des jardins en terrasse. Visites didactiques, WE hors du temps, confection de baumes aux herbes, et dégustation de produits régionaux y sont proposés (cf site internet). Nous le traversons pour rejoindre Rossinière dont les rues sont actuellement égayées par une trentaine d'œuvres qui mettent à l'honneur les chats en hommage à Balthus et à l'un de ses autoportraits les plus célèbres : le roi des Chats. L'ouverture exceptionnelle de son atelier d'artiste devait clore en beauté cette superbe randonnée…Fake news.

« Çhat me fait dire que çhat n'est pas bien de faire des fausses joies ! »

Merci à Marielle et Geneviève de nous avoir organisé cette course variée et 'chatmarrée'.

Nath