Basse Engadine en étoile

Mardi 18 juin

Nous nous retrouvons à huit au départ pour la Basse Engadine, enfin ! A Scuol, en fin de matinée, nous piqueniquons sur la terrasse de l'hôtel Altana, recherchant l'ombre car le soleil est chaud. Après une montée jusqu'à Tarasp Fontana, au pied du château perché sur un éperon rocheux, nous traversons le village et ses belles maisons aux façades décorées « à la grisonne ». Puis, nous continuons au-dessus de la Lai da Tarasp faisant une belle boucle à travers pins et mélèzes jusqu'au Lai Nair et ses marais protégés. Des renseignements pittoresques sur la vie amoureuse des salamandres et des crapauds accoucheurs agrémentent de façon inattendue notre pause boisson. La balade se termine en traversant des passerelles qui enjambent la Clemgia et l'Inn, toutes deux aux eaux agitées, grises et dégageant une odeur d'argile des glaciers.

Geneviève et Simone Mercredi 19 juin Après le petit-déjeuner, nous prenons le bus - le train - et de nouveau le bus pour nous rendre à l'Ofenpass. La randonnée commence sous le couvert d'une forêt d'arolles. Il me semble entendre le casse-noix. Plus tard, c'est le chant du coucou qui nous accompagnera. Maintenant nous crapahutons à travers les bruyères. Les fleurs abondent : pensées jaunes et bleues, anémones soufrées et pulsatiles, petites gentianes et gentianes de Clusius ? (bleue jusqu'au centre) primevères farineuses….un arc-en-ciel de couleurs. On photographie à tour-de-bras. Nadia nous explique qu'on n'est pas là pour la botanique, ok, mais comment résister à tant de beautés. Arrêt boisson bienvenu à l'alpage Champatsch, puis montée jusqu'au col de Costainas, 2251m. La vue panoramique sur les montagnes environnantes est magnifique. Au creux de la vallée, la rivière regorge d'eau. Nous n'allons pas tarder à pique-niquer à son abord. L'après-midi nous réserve encore de belles surprises : ânes - poneys - chevaux. Ils nous font la fête car nous avons encore quelques carottes en réserve à leur offrir - et des vaches de toutes races, dont des rhétiques et des yaks. Par endroits sur le sentier, telles des grenouilles, nous sautons de pierres en pierres, espérant vainement garder les pieds secs, car l'eau ruisselle de partout. Le peu de randonneurs nous étonne. De ce côté-ci de la montagne, les arolles sont malades. Nous avons traîné, le bus de 15h15 est loin depuis longtemps mais nous avons le temps de profiter d'une boisson fraîche au restaurant avant celui de 17h15. Merci Nadia pour cette belle course. Irène et Elsebet Jeudi 20 juin  Par un beau soleil nous montons tous - Heinz nous accompagne- en télécabine à Naluns. Nous cheminons parmi les anémones soufrées et les prairies fleuries vers Prui. Nadia a décidé de tester tous les bancs, nous l'imitons. Nous découvrons à l'envers l'histoire de Florina et de son frère Ursli dans « Flurina et l'oisillon sauvage » de Selina Chönz illustrée par Aloïs Cariget. Nos âmes d'enfants sont comblées par cette belle histoire qui pour nous se termine par un café sur la terrasse ensoleillée de Prui. Notre marche continue par Ftan et comme il se met à pleuvoir quelques gouttes, nous visitons la galerie de la céramiste Marianna Melcher qui nous enchante par sa créavité. Après un pique-nique, alignés à l'abri de la pluie devant un hôtel fermé, notre chemin nous ramène à Scuol sous un ciel menaçant et des averses intermittentes. L'après-midi libre nous permet de visiter Scuol, village surprenant à chaque coin de rue par ses belles maisons engadinoises ornées de grafitti. Nous découvrons encore la place du Buglgrond et nous désaltérons à la fontaine d'eau minérale férugineuse, délicieuse. Mary-Jeanne et Simone

Vendredi 21 juin La météo étant incertaine, Nadia nous propose un itinéraire « à tiroirs » pouvant être raccourci au besoin. Nous quittons notre base à 8h10, avec le car postal qui nous conduit à Val Sinestra. Premier bonus de la journée : la compétence et l'amabilité du chauffeur qui faufile notre gros véhicule, de mains de maître, sur des routes à peine plus larges que lui (le véhicule !), en marche avant et en marche arrière, tout en nous donnant des informations utiles et intéressantes, en français ! Le personnel de Car Postal, lui, est excellent ! Deuxième bonus : à peine descendus du car, nous tombons, au bord du sentier, sur de superbes Sabots de Venus parfaitement en fleurs. Nous retrouverons d'ailleurs cette plante, si rare, tout au long de la matinée. Troisième bonus : deux ponts suspendus, joliment réalisés, par-dessus la Brancla, qui, comme tous les torrents que nous avons rencontrés durant la semaine, charrie énormément d'eau. Spectacle toujours rafraîchissant. Et un peu plus haut, un pont tout neuf mais pas suspendu. Le forestier, en tournée d'inspection, nous précise espérer que sa durée de vie (du pont !) sera supérieure à son prédécesseur, qui n'a duré que dix ans ! Quatrième bonus : Hof Zuort, une magnifique maison engadinoise, dans un hameau improbable... Accueil sympa et café. Nous reprenons le sentier vers Vnà, à flanc de coteau avec de superbes échappées vers la vallée et les sommets d'en face. Pique-nique sur deux bancs, juste avant d'arriver au village. A Vnà, nous nous arrêtons à la pension du coin pour transmettre les salutations dont nous avait chargé la famille Lehmann, nos hôteliers à Scuol. Café et tourte aux noix. Nous avons appris par après que ce n'étaient pas les bons destinataires, mais le patron n'a fait semblant de rien ! Depuis Vnà, nous rejoignons Ramosch par le plus court chemin, la pluie menaçant. Nous n'avons finalement essuyé que quelques gouttes avant le retour en car postal à notre base.  Les chiffres du jour : Distance : 16.4 km Temps de déplacement : 3h54 Dénivelé : +450/-730

Werner Samedi 22 juin Il a plu toute la nuit, et ce matin, l'averse continue ; le brouillard empêche toute vue dans les hauteurs. D'un commun accord avec le groupe, nous renonçons à une dernière rando et la plupart des participants rentre à Neuchâtel plus tôt que prévu. Avant de reprendre leur train, quelques-uns font encore la visite de Guarda, qui va faire sa Fête des Fontaines sous la pluie ! En conclusion, ce fut une très belle semaine, dans une région magnifique, riche à découvrir, tant par ses paysages, ses superbes villages et l'amabilité incroyable de sa population.

Nadia


Touren


Juli 2019
Sa 20. Jul.  (A)
Mo 22. Jul.  (RdA)
Mo 22. Jul.  (RdA)
Do 25. Jul.  (Rd)
Fr 26. Jul.  (A)
Fr 26. Jul.  (Rd)