Mt Ararat (5165 m) et autres sommets turques

Faute de visas, l'équipe se voit contrainte de renoncer à l'ascension projetée du Mont Damavand (5'671 m) en Iran. Elle se décide de rester en Turquie après avoir gravi le Mt Ararat et envisage d'explorer le massif d'Aladağlar dans le Taurus, l'un des derniers contreforts de l'Himalaya. Sur la route, 2 autres volcans seront visités : le Süphan dagi (4050 m), au-dessus du lac de Van et l'Hasan dagi (3265 m), proche de la vallée d'Ihlara en Cappadoce.

Mt Ararat

Mt Ararat, 5165 m

Tout le groupe a gravi avec succès l'Ararat le 21 avril 2011 après 3 jours dans la montagne (camp 1 à 3250m, camp 2 à 3750m). Des conditions extrêmes nous ont fait souffrir: vents à 120km/h, nez ou joues gelés. 6 heures de montée avec un départ dans le froid à 4h20. Aucune pause possible étant donné les conditions. Le sommet est atteint à 10h20. De retour au camp 2, celui-ci est plié rapidement et nous parvenons au bus à 16h00.

Très belle ascension malgré les conditions difficiles. Bien que la montagne soit assaillie par plusieurs groupes (une petite centaine de personnes), peu de monde parvient au sommet ! Le dépôt des skis se situe vers 4'500 m. Au-dessus, la neige très soufflée forme de petits pénitents et laisse apparaître passablement de cailloux. En-dessous, les pentes sont très belles à skier !

Süphan dagi

Süphan dagi, 4050 m

Après une nuit très courte à Adilcevaz, nous quittons cette petite ville située sur la rive nord-ouest du lac de Van tôt le matin et sous la pluie, ce qui est peu encourageant ! Mais le temps s'améliore et l'ascension débute sous un soleil généreux, la vue sur la lac de Van est magnifique. Le temps se détériore toutefois : brouillard et vents violents nous obligent à renoncer au sommet vers 3'400 m.

Emler

Petit Alaca

Massif d'Aladağlar

Après une nuit en car de ligne de Van à Kayseri, nous louons un petit bus pour cette deuxième semaine de découverte, ce qui nous permet d'être beaucoup plus autonomes. Cette solution s'est avérée très simple et judicieuse !

Le massif d'Aladağlar se situe dans les Monts Taurus, l'un des derniers contreforts de l'Himalaya !, dans le district de Niģde. Pension chez Öz Safak à Ҫukurbağ. De ce village, nous gravissons 2 sommets :

Emler (3723 m). Alt. départ 1’740m, à pied ; skis aux pieds dès 2’150m ; 1’980m de dénivelé.

Petit Alaca (3’350 m). Alt. départ 1’750m, à pied ; skis aux pieds dès 2’050 m ; 1’600m de dénivelé

Très belles courses de découverte, dont les parcours se faufilent dans de petits canyons puis débouchent sur de vastes pentes entourées de couronnes de sommets. Les pentes raides et la qualité de la neige (dure légèrement fondue en surface) nous offrent de très belles descentes.

Aucune carte disponible, ce qui renforce l'aspect raid aventure ! Et surtout, personne et aucune trace ! Quel bonheur de pouvoir enfin redécouvrir le plaisir de la trace.

Hasan dagi

Hasan dagi, 3253 m

L'Hasan dagi est notre dernier objectif. Le point de départ est le village d'Helvadere, tout proche de la Vallée d'Ihlara, en Cappadoce.

Alt. départ 2000 m, à pied ; skis aux pieds dès 2’050 m ; 1’250m de dénivelé

Le sommet est atteint, mais la météo est exécrable : brouillard très épais, neige et vent ! Belle ambiance, mais aucune vue ! Seul l'altimètre et le fait que ça ne monte plus nous prouvent que nous sommes bel et bien au sommet !